Sign in / Join

Quel coefficient assurance auto ?

Le coefficient bonus-malus d’une prime d’assurance auto est un système de balance mise en place pour aider les conducteurs. Ces derniers sont récompensés lorsqu'ils sont exemplaires ou pénalisés quand ils sont responsables d'un sinistre. Le coefficient est évolutif et se calcule de manière très simple. Pour déterminer cette valeur, suivez la méthode ci-dessous.

Le coefficient bonus

Le coefficient bonus est un moyen qui permet de baisser le coût de votre assurance auto. Il est destiné aux conducteurs qui ne sont pas responsables d’un accident de route. En effet, chaque année, votre assureur vous fait une réduction de 5 % de votre coefficient de l’année dernière. Notez que le coefficient de base est 1. Pour définir votre prochain coefficient, vous devez multiplier le précédant par 0.95.

A voir aussi : Les programmes de réduction des émissions de CO2 pour les conducteurs de voitures

Imaginez par exemple que vous vous acquittez d’une cotisation d’assurance de 1 200 euros et vous ne causez aucun accident pendant 3 ans. Lors du premier anniversaire, votre coefficient est de 1 x 0.95=0.95. Vous payez 1 140 €, car vous bénéficiez d’une réduction de 5 %. Au cours de la deuxième année, le coefficient passe à 0.95 x 0.95 = 0.90 soit 1080€ (bonus 10 %).

Au troisième anniversaire, le coefficient devient 0.90 x 0.95 = 0.85. Vous avez donc une baisse de 15 % et vous déboursez désormais environ 1 020 euros. Le coefficient maximal peut atteindre 0.50 soit une réduction de 50 %. Pour obtenir ce bonus, vous devez faire 13 ans sans être responsable d’un accident.

A voir aussi : Les secrets pour maximiser la longévité de votre voiture

Le coefficient malus

Le principe du coefficient malus est légèrement différent de celui du bonus. En effet, la note pour une mauvaise conduite grimpe plus rapidement. Pour chaque sinistre, l’assureur vous inflige un malus de 25 %. Alors, pour obtenir votre nouveau coefficient, vous devez multiplier le précédent par 1.25.

Par exemple, imaginez que vous payez une prime de 2 000 euros par an et que vous parvenez à rouler votre voiture pendant 3 ans sans accident. Cela veut dire que vous avez un coefficient de 0.85 (bonus de 15 %) soit 1 850 euros de cotisation annuelle. Si vous causez votre premier sinistre, lors du 4e anniversaire, un malus de 1.25 s’applique.

Le nouveau coefficient est donc 0.85 x 1.25 = 1.06. Vous paierez au cours de cette 4e année 1.06 x 2 000 = 2 060 euros. Si commettez encore une erreur, l’année suivante, votre assureur auto fera 1.06 x 1.25 = 1.33. Vous débourserez donc 2 330 €. Le coefficient malus maximal est de 3.50.

Notez que si vous bénéficiez d’un coefficient de 0.5 pendant une durée de 3 ans, aucun malus ne sera appliqué après votre premier accident.

En définitive, voilà les différents coefficients assurance auto. Il faut souligner qu'ils s’augmentent en fonction de votre conduite au cours de l’année. Restez donc vigilant pour économiser de l’argent.

Comment trouver une assurance voiture ?

Depuis des années, vous prenez votre voiture et il est possible que vous ayez été responsable de certains accidents. Si tel est le cas, vous pouvez avoir obtenu un malus de la part de votre assurance auto. En règle générale, le malus va augmenter le coût de votre assurance auto annuellement. Pour préserver votre budget, vous pouvez trouver l'assurance de voiture qui vous conviendra le mieux. Pour ce faire, il peut être intéressant de comparer les offres d'assurance auto disponibles sur le marché. 

Pour profiter d'une assurance auto de qualité, vous avez tout intérêt à vous renseigner sur les garanties et les franchises proposées. Si vous souhaitez faire des économies, vous pouvez choisir une assurance auto qui s'adapte à votre profil. Par exemple, si vous roulez peu, vous pouvez choisir une assurance auto avec un forfait kilométrique à ne pas dépasser. Ce type d'assurance auto vous permet de réduire votre budget d'assurance de 30 % en moyenne. 

Pour bénéficier d'une assurance auto intéressante, vous pouvez vous rendre sur Allianz.fr. En effet, vous pourrez découvrir toutes les formules d'assurance auto à un prix juste, tout en profitant de garanties qui correspondent à votre profil de conducteur.

Les critères pris en compte pour déterminer le coefficient

Lorsque vous souscrivez une assurance auto, vous devez connaître les critères qui sont pris en compte pour déterminer le coefficient. Ce dernier est un indicateur qui permet aux assureurs d'évaluer le risque que représente chaque conducteur assuré.

Le premier critère est l'âge du conducteur. Les jeunes conducteurs peuvent être considérés comme plus à risque car ils ont moins d'expérience et sont donc plus susceptibles d'avoir des accidents. Cela se reflète dans leur coefficient qui peut être très élevé au début de leur conduite.

Un autre facteur important est la puissance de votre voiture. Effectivement, plus elle est puissante, plus elle sera coûteuse à réparer en cas d'accident ou de panne mécanique. Par conséquent, les assureurs auto prendront cela en compte et feront varier votre tarif en fonction du type et de la puissance de votre véhicule.

La localisation géographique peut aussi jouer un rôle dans le calcul du coefficient d'assurance auto. Si vous habitez dans une région où il y a beaucoup d'accidents ou si vous garez régulièrement votre voiture dans une rue dangereuse, vous pourrez voir votre prime augmenter.

Votre historique personnel de conduite sera aussi étudié par les compagnies d'assurance avant qu'elles ne décident quel coefficient appliquer à votre contrat d'assurance auto. Si vous avez été responsable de nombreux accidents auparavant ou si vous avez fait plusieurs sinistres déclarés sur la même période, cela pourrait impacter négativement vos chances de bénéficier d'un coefficient avantageux.

Pour finir, votre situation professionnelle pourrait aussi être un critère pris en compte par les assureurs. Effectivement, si vous utilisez fréquemment votre voiture pour des déplacements professionnels, le risque de faire un accident peut augmenter et donc impacter votre tarif d'assurance auto.

Comment faire baisser son coefficient malus ?

Le coefficient de malus, aussi connu sous le nom de bonus-malus, est un indicateur qui permet aux compagnies d'assurance auto de récompenser les bons conducteurs et de sanctionner ceux qui ont eu des accidents ou commis des infractions au code de la route. Si vous avez un coefficient de malus élevé, cela signifie que votre prime d'assurance auto sera plus chère.

Heureusement, il existe plusieurs moyens pour faire baisser votre coefficient de malus. Si vous n'avez pas été responsable du sinistre à l'origine de votre coefficient de malus actuel et que les torts sont clairement identifiés, il est possible de contester la décision auprès de votre assureur ou même devant la justice. Si vous réussissez à prouver que vous n'étiez pas responsable, alors le coefficient sera automatiquement annulé.

Si cette option ne fonctionne pas et que vous êtes effectivement responsable du sinistre en question, une solution peut être proposée par certains assureurs : la souscription d'une garantie spéciale « protection juridique ». Effectivement, elle couvre tous vos frais en cas d'accident ainsi qu'en cas de litige avec l'autre partie engagée dans ledit accident. Cette garantie peut donc prendre en charge certaines dépenses liées à un procès.

Dans tous les autres cas où ces deux solutions précédentes ne s’appliquent pas, on peut chercher à obtenir une attestation crédible attestant sur l'honneur qu'on n'a jamais été impliqué dans aucun accident durant une période donnée (le plus souvent d'un an ou deux). Certains assureurs acceptent cette preuve, ce qui vous permettra de bénéficier d'une baisse significative sur votre coefficient de malus.

La dernière solution consiste à attendre que votre coefficient de malus baisse naturellement avec le temps. Effectivement, chaque année sans accident responsable entraîne une diminution du coefficient de malus. Cela peut prendre plusieurs années pour qu'il revienne à />
Il est donc recommandé aux conducteurs de respecter le code de la route et les règles de sécurité routière pour éviter tout sinistre. En cas d'accident non-responsable, déclarez-le immédiatement auprès de l'assureur afin qu'il puisse prendre en charge rapidement les éventuelles réparations nécessaires et éviter ainsi un possible impact négatif sur votre coefficient bonus-malus.