Sign in / Join

Les programmes de réduction des émissions de CO2 pour les conducteurs de voitures

Le changement climatique est un fait qui devient de plus en plus inquiétant. Face à cette urgence, de nombreuses dispositions sont prises pour réduire l'empreinte carbone, surtout du côté des conducteurs de véhicules. Il s'agit en réalité d'un certain nombre de politiques mises en place par le gouvernement dans l'objectif d'atténuer au maximum les émissions de CO2.

Ces dernières ont un impact significatif sur la qualité de l'air et l'environnement. Sur ce, quels sont les programmes de réduction des émissions de CO2 pour les conducteurs de voitures ?

A voir aussi : L'avenir de la conduite : les voitures autonomes et la fin du conducteur

Le Coefficient réduction-majoration (CRM), une mesure pour réduire les émissions de CO2

En France, le programme CRM est en vigueur depuis quelques années. Que vous ayez obtenu votre permis en ligne ou autrement, sachez que cette mesure s'applique à tous les conducteurs responsables de la production de CO2. Le CRM est basé sur l'outil bonus malus qui est spécifique aux émissions de dioxyde de carbone. Autrement dit, vous êtes récompensé par une prime lorsque vous roulez plus vert.

Dans le cas où votre voiture émettrait plus de CO2, un système de malus est appliqué en guise de sanction. Même si la production de gaz néfaste pour l'environnement est toujours d'actualité, ces diverses réglementations sont plus ou moins efficaces. Ceci s'explique par le fait que le champ d'action du Coefficient Réduction-Majoration est assez vaste. En réalité, ce programme prend en compte l'impact du poids de chaque automobile sur l'écosystème.

A voir aussi : Les tendances de design automobile qui font sensation cette année

C'est un facteur qui agit énormément sur la consommation en énergie d'une voiture. Plus le poids de celle-ci est important, plus la force exigée pour se déplacer est considérable. Ceci est le cas quel que soit le modèle ou la marque de votre véhicule. En ce qui concerne la taxe, vous aurez à devoir 1000 euros si votre automobile est moins lourde et 20000 € dans le cas contraire.

L’autopartage, l'une des solutions idéales contre les émissions de dioxyde de carbone

L'autopartage permet aux particuliers de disposer d'une voiture en libre-service, et ce, quelle que soit l'utilisation ou la durée d'usage. En général, ce programme est organisé par une entreprise, une association ou une collectivité. Disponible dans les plus grandes villes de la France, l'autopartage s'applique également aux autres moyens de transport. Il est élaboré selon diverses options. Entre autres, vous pouvez opter pour l'autopartage en boucle, entre particuliers, en free-floating ou autres.

Ce type de programme présente des avantages non-négligeables. Il permet de réduire le nombre de véhicules en circulation, ce qui contribue à la baisse des émissions de CO2 et par conséquent à la réduction de la pollution atmosphérique. Par ailleurs, sachez que l'usage d'un véhicule en autopartage peut remplacer celui de 5, voire 8 automobiles. En adoptant l'autopartage, vous réduisez de 10 % vos émissions de gaz à effet de serre et de 31 % l'utilisation de votre voiture personnelle.

Vous devez savoir que de plus en plus d'auto-partageurs ont connu une expérience de démotorisation. Avec ces résultats positifs, l'autopartage se traduit comme une solution efficace dans la réduction des émissions de polluants. De plus, il contribue à la baisse de la consommation d'énergie. Tous ces avantages sont favorables à la sauvegarde de l'environnement.

L'adoption des voitures hybrides, un programme écologique avantageux

La mise en œuvre des véhicules hybrides s'inscrit dans la baisse de la consommation énergétique et des émissions de CO2. Ces engins embarquent un moteur à combustion interne et un système électrique. Avec ceux-ci, il est possible de transformer l'énergie chimique du carburant en énergie cinétique. Comme autres avantages, la batterie du moteur électrique est rechargeable. Ces véhicules hybrides récupèrent de l'énergie au freinage.

Sachez que l'adoption des voitures hybrides fait partie intégrante des politiques environnementales de l'Union Européenne (UE). Ces véhicules exceptionnels respectent toutes les normes de sécurités routières et utilisent une technologie propre et écologique. Le moteur électrique silencieux permet de bénéficier d'une conduite urbaine à zéro émission. Par rapport à celui de type essence, son fonctionnement est adapté à toutes les conditions d'usage. En plus, il est bien plus écologique que les moteurs intégrés dans les voitures classiques.

Les véhicules hybrides disposent d'une empreinte carbone très faible. La combinaison de leurs diverses technologies (moteur essence et moteur électrique) permet de produire à peu près 90 g de CO2 en moins par kilomètre. Depuis qu'elles existent sur le marché, ces voitures hybrides contribuent activement au respect et à la protection de l'environnement.