Philippe Artières & Ludovic Burel : Archives du biopouvoir,
Marseille 18e-20e siècles.

192 pages. Broché. Format : 166 x 225 mm. Design : Sara Dabbagh.
Co-éditeur : Archives départementales des Bouches-du-Rhônes.
Isbn: 978-2-917053-13-3. Sortie : 2011.
Prix public : 19 euros.
Acheter l'ouvrage.


En parallèle de l’exposition Les Chaînes du port, figures de l’enfermement à Marseille, 18e-20e, réalisée sous la direction scientifique et artistique de Philippe Artières et Ludovic Burel, les auteurs font ici le choix d’« aligner », en un montage à la fois intelligible et sensible, des documents d’archives relevant de ce que l’on qualifiera d’« enfermement administratif ».

Dans la continuité de l’analytique du pouvoir développée par Michel Foucault, ils s’intéressent à ce moment de bascule historique qui, à l’occasion de la peste, sanctionna selon le philosophe le passage d’un régime de pouvoir dit
« disciplinaire » à celui du contrôle du vivant, qu’il conceptualisa sous le vocable de « biopouvoir ».

Cette constellation d’images non légendées, postulant ainsi une certaine
« autonomie du visuel », est précédée d’une préface de Philippe Artières
et suivie d’une postface de Ludovic Burel.

Le design graphique de l’ouvrage a été confié à Sara Dabbagh.

Archives du biopouvoir, Marseille, 18e-20e siècles est publié par it: éditions et les Archives départementales des Bouches-du-Rhône avec le concours de l’École supérieure d’art et de design de Grenoble-Valence et du centre de recherche «Philosophie, Langages et Cognition», Université
Pierre-Mendès-France, Grenoble.